Le Quotidien de l'Art: Le Stedelijk d'Amsterdam restitue un Kandinsky

Par Jade Pillaudin
Édition N°2338/01 mars 2022 à 23h56
Wassily Kandinsky, "Bild mit Häusern (Peinture avec maisons)", 1909, huile sur toile, 98 x 133 cm.
© Courtesy Stedelijk Museum Amsterdam.

Le Stedelijk d’Amsterdam restitue un Kandinsky


La ville d’Amsterdam et le Stedelijk Museum viennent de mettre un terme à 9 années de procédures judiciaires ce lundi en remettant une toile de Vassily Kandinsky aux héritiers de l’homme d’afaires juif, Emanuel Lewenstein. Bild mit Häusern (Peinture avec maisons) était jusqu’à présent exposée dans les salles du musée et considérée comme l’une de ses pièces maîtresses. Les descendants du collectionneur avaient pour la première fois saisi la justice en 2013 ain de récupérer la toile, peinte par l’artiste russe en 1909 et entrée en possession de la famille en 1923. Elle avait été vendue aux enchères en octobre 1940, bien en dessous des prix du marché (160 lorins, soit 80 euros d’aujourd’hui, suggérant l’hypothèse d’une vente sous contrainte) au conseil municipal d’Amsterdam, alors que Robert Lewenstein, ils d’Emanuel Lewenstein, et son épouse Irma Klein fuyaient l’invasion des Pays-Bas par les nazis. Le Comité national des restitutions, chargé de statuer sur les cas d’objets d’art spoliés pendant la période d’occupation, avait initialement rejeté la demande de restitution en 2018, après cinq ans d’enquête. Le tribunal d’Amsterdam avait ensuite été saisi, émettant lui aussi un avis défavorable.


Mais en 2020, l’afaire a connu un rebondissement inattendu lorsque le gouvernement néerlandais a mis en place un nouveau comité, la Commission Kohnstamm, qui a décidé de réévaluer l’afaire et d’engager des pourparlers entre la famille et la ville. Marit van Kooij, porte-parole de Touria Meliani, adjointe au maire d’Amsterdam, a déclaré dans un communiqué le jour de la remise du tableau : « En tant que ville, nous portons une grande responsabilité dans la gestion des souffrances et des injustices indescriptibles infligées à la population juive pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans la mesure où quelque chose peut être restitué, nous, en tant que société, avons le devoir moral d’agir en conséquence. » La toile est aujourd’hui estimée autour de 20 millions d’euros. Le représentant des héritiers, James Palmer, président de Mondex Corporation (également investi dans la restitution du Père de Chagall, voir QDA du 22 février) a déclaré enquêter pour la restitution d’un autre tableau de Kandinsky autrefois détenu par la famille, Das bunte Leben (1907).

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square